© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com

Tribune de "Seyssins Ensemble" sur le journal municipal "Info Seyssins" n°219             Le 1er octobre  2017
 

SOFT POWER
Cette « manière douce » d’influencer les relations diplomatiques mondiales était l’apanage des Etats-Unis et du Royaume Uni. Le Brexit et les options du nouveau président des Etat-Unis se concrétisent par un repli sur soi de ces pays. La France est maintenant première du classement, aidée en cela par sa politique pro-européenne confirmée depuis le printemps électoral que nous avons connu.

Pourtant, les premiers mois du quinquennat nous apportent quelques désillusions inquiétantes.
L’euphorie du 14 juillet a été de courte durée après la démission du chef d’état-major des armées françaises. C’est inédit sous la cinquième république. Depuis, on perçoit l’état de  délabrement de certaines troupes, l’épuisement des militaires engagés dans l’opération Sentinelle , le faible taux de reconduction des contrats des militaires (environ 20%), bref un moral en berne chez ceux qui nous protègent, parfois au prix de leur vie. La distorsion au plus haut de l’état profite à ceux qui  combattent la France.
La manière douce n’est efficace que si elle équilibre la manière forte. C’est pour cela que les Etats-Unis étaient aussi la première puissance militaire. C’est aussi pour cela que nos armées doivent avoir le moral.
Le gouvernement a montré lui aussi des faiblesses avec plusieurs ministres éphémères. Le parlement légifère, sans aller toutefois jusqu’aux engagements du candidat, aujourd’hui Président de la République. Est-ce cela une présidence jupitérienne ?

Il n’y a pas de malédiction des cent jours du quinquennat mais bien une difficulté à prendre la mesure du pouvoir et à l’assumer. Les sondages d’opinion sont là pour le rappeler.


Bonne rentrée à tous !
 

 

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte

www.seyssins-ensemble.org