© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com

Tribune de "Seyssins Ensemble" sur le journal municipal "Info Seyssins" Spécial mi-mandat            Le 27 novembre 2017
 

Bilan de mi-mandat

Ce bilan de mi-mandat est un moment essentiel dans la vie démocratique : cela permet de revenir sur ce qui nous a opposés au Maire et à son équipe depuis trois ans et demi et imaginer l’avenir de Seyssins.

Deux domaines qui engagent durablement Seyssins ont retenu toute notre attention :

La réalisation de Pré-nouvel et la gestion de l’emprunt toxique.

Nous nous sommes toujours opposés à la réalisation du quatrième quartier de Seyssins, Pré Nouvel dans sa forme actuelle. Dès 1995 notre projet était inscrit dans notre programme.

Mais quel projet !

Il suffit de se promener avenue Louis Vicat  pour longer ces blocs de béton qui dénaturent le paysage, ces voitures qui s’accumulent le long des trottoirs et sur la piste cyclable faute de parking, ces enfants qui jouent sur le bitume faute de terrain de jeu au pied de leur immeuble .

Comment maintenant éviter les écueils liés à cet habitat concentrationnaire qui génère violence, conflits de voisinage, trafics en tous genres ?

C’est un défi pour Seyssins. La majorité actuelle, qui n’en finit pas de se féliciter, n’est pas la mieux placée  pour régler les difficultés.

Pour ce qui est de l’emprunt toxique, la majorité municipale a voté en 2016 la signature de 2 nouveaux contrats, se substituant à l’existant, à un taux d’intérêt fixe équivalent de 39,7 % pendant 13 ans !!!

La désillusion a été totale de voir de telles erreurs commises par les maires Migaud et Hugelé

Quelles conséquences !

La presse parle de sur-endettement de la ville de Seyssins limitant sa capacité d’investissement. 60 % de la dette est constituée d’une indemnité de 5 M€ à payer à crédit à la banque, qui ne correspond à aucun investissement physique. Le Maire a gelé le budget du Centre Communal d’Action Sociale alors que les besoins augmentent, comme la population et la paupérisation. Les subventions aux associations sont diminuées chaque année et nos anciens doivent maintenant participer financièrement au repas festif de fin d’année...

Les prochaines municipales seront une opportunité pour changer de majorité.

D’ici là, le vent et la poudre aux yeux n’effaceront pas l’incompétence de la majorité actuelle.

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte

www.seyssins-ensemble.org