Tribune augmentée de "Seyssins Ensemble" sur le journal municipal "Info Seyssins" n°221 Le 29 janvier 2018 

VIVRE AVEC SON TEMPS


 

Les tribunes des groupes politiques du Conseil Municipal sont un moyen légal d’expression de la démocratie locale dans le journal municipal. A l’inverse du journal lui-même, les possibilités restent limitées à du texte à une seule police avec emploi possible de caractères gras, le tout en respectant une limite de 1625 caractères… espaces compris. La tribune s’avère être un carcan de plus en plus obsolète.

Il faut vivre avec son temps.

Seyssins Ensemble souhaite vous faire bénéficier des outils multi-media disponibles sur internet et disposer de toute la place nécessaire pour vous permettre de vous informer réellement.


 

Nous innovons ainsi en vous invitant dans notre tribune à vous connecter sur notre site internet : www.seyssins-ensemble.org

En fonction de l’actualité, du calendrier municipal ou des sujets de fond qui nous concernent tous, vous verrez dans la tribune les titres ou les thèmes qui seront développés sur le site et publiés tandis que le journal municipal sera distribué dans votre boite aux lettres.

Il peut s’écouler dix jours entre la remise de la tribune et la distribution du journal. Nous prévoyons si nécessaire une rubrique de dernière heure pour coller à l’actualité dont nous aurons eu connaissance.


 

Ainsi  nous vous proposons :


 

L’INSECURITE

Première préoccupation des français… C'est ce qui ressortait des enquêtes d'opinion au printemps 2017 et cela demeure. Notre commune de Seyssins n'est pas épargnée.

Quelle consternation de voir ce bureau de vente de Prénouvel saccagé à quelques jours de Noël! 

Le nombre d'impacts sur les vitres atteste la violence de l'agression.

Prénouvel le 21/12/17

Cela pose questions: qui, comment, pourquoi?

Les vitres détériorées ont été déposées dans la journée et remplacées par des panneaux en bois, toujours en place plus d'un mois après.

Ce bien était un lieu de travail. Le vandalisme pénalise une entreprise, ses salariés et compromet peut-être un projet immobilier qui, aux dires d'un agent de vente concurrent, se distingue par la qualité de ses prestations.


 

Le fait n'a pas été mentionné dans le DL, alors que le correspondant du DL habite le quartier.

Le maire de Seyssins n'en a pas parlé à la cérémonie des voeux, vingt jours plus tard.

Un silence assourdissant qui laisse penser à de la non-assistance à personnes en danger.

Seyssins Ensemble choisit la transparence et vous informe, tout simplement.

Autre fait divers: mi-janvier, un homme de 27 ans a été agressé de nuit au cutter, rue de la Liberté à Seyssins.

Une réflexion collective s'impose et chacun doit avoir conscience du risque en matière d'insécurité car on admet de plus en plus qu'aujourd'hui il n'y a plus ni lieu ni heure pour les atteintes à la personne.

 

Soyez vigilants!

                                                                                     _______________________________________________

CE QUE LE MAIRE DECLARE...

Lors de la cérémonie des voeux le 11 janvier  au Prisme.

En présence de Madame Marie-Noëlle BATTISTEL, députée de la circonscription et de Monsieur Christophe FERRARI président de Grenoble-Alpes-Métropole le maire de Seyssins a affirmé avec une satisfaction non dissimulée:

"On s'est débarrassé de l'emprunt toxique"

Il n'y a pas eu le moindre applaudissement. Beaucoup de Seyssinois connaissent en effet les détails de ce scandale national et seyssinois.

Cette tribune augmentée permet de rappeler l'essentiel et d'actualiser nos données pour évaluer l'efficacité des décisions prises.

Rappel des faits: En 2007 Didier MIGAUD renégocie un emprunt précédent de 2003 et signe un nouvel emprunt dont le taux d'intérêt est fonction du cours du franc suisse. Au début tout va bien. Ensuite le franc suisse voit son cours diminuer - il faut de moins en moins de francs suisses pour acheter un euro- avec pour effet d'augmenter fortement le taux d'intérêt revu chaque année. 

Le graphique suivant montre l'impact du cours du franc suisse sur le taux d’intérêt.

En 2015 il reste 2 M€ de capital à rembourser. F. Hugelé signe un nouveau contrat pour avoir un taux fixe moyennant une indemnité de remboursement anticipé de près de 5 M€ en allongeant de surcroît la durée de remboursement. et avec une aide de l'Etat financée par une taxe, nos impôts et peut-être même une aggravation de son propre endettement.

Pour couronner le tout, la commune doit renoncer à toute poursuite judiciaire à l'encontre de la banque.

Pour comparer ce qui est comparable nous avons calculé le coût total du nouveau montage . Ce coût correspond à un taux d'intérêt fixe de 39.7% pendant les 13 années suivantes. Au moment de la signature le taux aurait été précédemment voisin de 30%. Le banquier n'aurait même pas communiqué de calcul des 5 M€. 

La question est de savoir si c'était malgré tout une bonne décision et si le maire peut raisonnablement dire "s'en être débarrassé."

Le graphique suivant s'intéresse à la période après 2015 avec la comparaison des taux d'intérêt du contrat de 2007 avec ses avenants temporaires de 2012 à 2014 avec le taux d'intérêt équivalent de 39.7% résultant du nouveau montage.

 

Précisions:

- les cours du franc suisse sont ceux  à fin juin pour coller au contrat; sauf pour 2018 où le cours est celui de début janvier

- de 2012 à 2014 la commune a obtenu un taux fixe de 6% exceptionnel année par année, sans contre-partie apparente. Il fallait sans doute que la situation financière de la commune soit présentable aux municipales de 2014.

- pour mémoire le taux usuraire applicable aux collectivités était en 2007 à 4.6%!!! Il n'aurait été respecté que les 2 premières années.

Qu'observe-t-on depuis 2015?

La dépense réelle est liée au taux équivalent fixe de 39.7%, quoiqu'il arrive.

Le taux initial, basé sur le cours du franc suisse décroît ce qui est important dans les premières années car le capital est encore élevé. Le nouveau contrat a été signé au pic du taux d'intérêt cvalculé.

On peut en conclure que F. Hugelé a pris une mauvaise décision au pire moment.

Nous continuerons ce suivi d'efficacité dans les années qui viennent.

 

Sommes-nous débarrassés?

Pas du tout car nous devons payer à crédit l'indemnité de 5 M€ et les chiffres sont figés.

60% de notre dette sont constitués par cette "indemnité" qui ne correspond à aucun investissement pour les Seyssinois et nous n'en serons débarrassés qu'en 2029.

Finalement F. Hugelé aura amplifié le scénario catastrophique initialisé par D. Migaud.

C'est sa vraie façon de jouer à "Monsieur +"!

                                                               _________________________________________

BUDGET 2018

Ce qui devrait changer…

et ce qui ne changera pas

On vient de le voir: l'emprunt toxique est définitivement toxique et il n'y a plus qu'à payer. Pas de changement à attendre.

Dans ce qui devrait changer il faut distinguer les changements probables suite à des lois où des dispositions  prises ailleurs que dans la commune, des changements qui correspondent à des souhaits, notamment les nôtres.

La baisse de la DGF, Dotation Générale de Fonctionnement, que l'ETAT verse à la commune marque une pause en 2018 mais devrait quand même être de l'ordre de 70 000€ sur quelques 240 000€.

La taxe d'aménagement sera transférée à la Metro.

Actuellement 10 % des foyers ne paient pas de taxe d'habitation. Demain ils seront 55%. la compensation à l'euro près par l'Etat sera-t-elle effective?

On voit une inflation générale de normes, de salaires et indemnités et une augmentation de la population et des besoins.

Une nouvelle taxe Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et des inondations) doit être instaurée en 2018. Le sera-t-elle au niveau des communes ou de Grenoble -Alpes -Métropole? Quel sera le montant de la taxe, une de plus!

En résumé il y a encore beaucoup d'incertitudes.

Le conseil municipal se réunira le 5 février pour débattre des Orientations Budgétaires et le budget sera soumis au vote fin mars

Les choix budgétaires devraient tenir compte des besoins de surveillance, notamment par la mise en place de caméras et que ce soit réalisé contrairement à des budgets analogues qui n'ont pas été exécutés, se limitant à des effets d'annonce.

Le développement de la Metro sera d'autant plus efficace que les communes réduiront leurs structures et leurs coûts par un allègement des services, une diminution des indemnités des élus en nombre et en montants.

C'est une volonté exprimée parfois mais rarement réalisée.

Voilà ce qui devrait changer.

N'hésitez pas à nous donner votre avis. Cette tribune augmentée vous a-t-elle été utile?

Quels sujets aimeriez-vous voir traités? ...

 

                                                 __________________________________________.

A bientôt sur notre site www.seyssins-ensemble.org … à mettre dans « vos  favoris »

 

Seyssins Ensemble vous présente ses Meilleurs Voeux de Bonne et Heureuse année 2018, la santé et la réalisation de vos attentes et de celles de vos proches.

 

 

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte

www.seyssins-ensemble.org

© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com