© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com

Le 18/02/2015

 

La municipalité a réuni les Seyssinois  au Prisme pour débattre des orientations budgétaires, sujet repris ensuite en conseil municipal.

     Malheureusement les jeux sont déjà faits. La concertation annoncée, pour savoir quelles sont les priorités des Seyssinois, cède la place à de la pédagogie.

     La dotation de l'Etat va baisser de 600 000 € en 3 ans : -200 000€ en 2015, -400 000€ en 2016 et

-600 000€ en 2017.

     Le non-remplacement des départs en retraite serait possible par la réorganisation des services. Mais il faudra aussi revoir la grille des quotients familiaux pour faire toujours payer plus les classes moyennes et d'une façon générale faire payer davantage les utilisateurs de locaux ou d'activités.

     La municipalité compte sur Pré Nouvel pour équilibrer le budget mais les recettes fiscales de Pré Nouvel sont très hypothétiques et dépendent fortement du rythme de vente des logements qui pour l’instant comme nous l’avions prévu stagne. Le pourcentage de logements sociaux exemptés du paiement de la taxe d’habitation ne permettra pas de compenser le manque à gagner.

     Les frais financiers des emprunts sont prévus pour un montant de 188 000 € mais l'emprunt toxique pourrait nécessiter à lui seul 500 000 € d'intérêts annuels supplémentaires, compte tenu du cours du franc suisse et sans nouvel accord avec la banque.

     Le budget s'annonce donc très optimiste. La politique d'autruche de la municipalité, avec la tête enfouie dans le sable, ne dure qu'un temps. La réalité finit toujours par s'imposer.

     Ce n'est pas Gilbert le caméléon, en campagne et tout en niveaux de gris, qui va vous rassurer.

 

 

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte