© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com

Le 4 mai 2015

 

Le budget 2015

 

Dans la vie de la commune c'est un acte important car il fixe les dépenses et les recettes de fonctionnement et d'investissement, pour l'année. Le déficit n'est pas autorisé par la loi.

Le vote du budget était prévu au Conseil Municipal du 23 février. La mairie l'a repoussé au 30 mars. Nous disposons des documents quelques jours avant le conseil municipal qui est de fait le lieu privilégié des débats.

 

- Les impôts locaux au titre de la commune sont pour chaque foyer fiscal le résultat d'une multiplication d'un taux, voté par le Conseil Municipal , par une base d'imposition revalorisée chaque année par le Parlement. Le quotidien économique « Les Echos » nous informe qu'en 2013 et 2014 les bases ont été revalorisées de 2 fois l'inflation. La Cour des Comptes a calculé qu'en 2013 sur le 1,8 milliard € d'augmentation des impôts locaux 840 millions sont dus à la revalorisation forfaitaire des bases. Ainsi, même si les élus maintiennent les taux, les impôts augmentent. Si on considère que les retraites et bien des salaires sont bloqués, le maire de Seyssins qui prétend préserver le pouvoir d'achat des ménages devrait baisser les taux, ce qu'il ne fait pas.

 

- Par ailleurs la mairie a souscrit un emprunt très toxique en 2011 (+) et table en 2015 sur des intérêts à 6 %. Or du fait de l'indexation sur le franc suisse , c'est très probablement à un taux voisin de 29 % que la commune devra payer quelque 600 000 € d'intérêts.

 

- Enfin le budget prévoit, entre autres, une subvention au CCAS identique à celle de l'an dernier malgré les besoins habituels qui augmentent et les nouveaux besoins des locataires aidés qui arrivent.

 

Toute l'opposition, unanime, a voté Contre ce budget bien peu réaliste.

 

Anne Marie Malandrino et Bernard Lucotte