© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com

                                                                                                                                                                                   Le 21 mai 2015

Réforme des collèges ?

 

    Le décret d’application de la réforme des collèges est paru, sans vote de loi par le parlement, sans expérimentation préalable, dans la précipitation et l’autoritarisme.

    Nul ne conteste la nécessité de réformer,  au collège, et même avant à l'école primaire. Le système laisse trop d’élèves à la dérive.

 

    Pas sûr cependant que cette réforme soit efficace car :

- elle ne met pas suffisamment l’accent sur le soutien essentiel qui devrait aider les élèves à lire, écrire, compter. Sans la maîtrise de ces fondamentaux ils ne pourront ni profiter des apprentissages ni participer pleinement à la vie en société.

- en sacrifiant des dispositifs jugés élitistes (classes bilangues, options latin ou grec) elle risque de niveler par le bas et d’entraver le choix des familles en rompant avec la tradition (latin) ou l’ouverture au monde (langues vivantes).

- la mise en place d’activités interdisciplinaires va amputer l’horaire d’enseignements de base, notamment le français. Elle sera de plus difficile à mettre en place par des enseignants non formés au travail en commun. Elle va entraîner, par l’inégalité des offres présentées, une cacophonie clientéliste entre les différents établissements. Si une marge d’autonomie peut être laissée aux établissements, il convient qu’un gouvernement compétent encadre l’Education Nationale.

 

    Au final cette réforme risque d’être contre-productive sans  résoudre les difficultés des élèves, détruisant en plus un pan de notre culture.

    Nous avons donc le devoir d’être vigilants et de mobiliser les bonnes volontés pour redonner espoir aux enfants et confiance aux parents.

 

Anne-Marie Malandrino et Bernard Lucotte

www.seyssins-ensemble.org